Licence MIE

Forum de l'association des étudiants et anciens de la licence pro MIE de Montpellier


    Le Grenelle de l’environnement n’enchante plus les artisans 31 10 2011

    Partagez
    JPMONNY
    JPMONNY

    Messages : 181
    Localisation : SETE 34

    Le Grenelle de l’environnement n’enchante plus les artisans 31 10 2011

    Message  JPMONNY le Lun 31 Oct 2011 - 8:51



    La période d’euphorie est passée, et les artisans semblent déchanter quant aux éventuelles opportunités des mesures issues du Grenelle de l’environnement, révèle la dernière étude CER France/Ipsos.
    Alors que le Grenelle de l’environnement vient de fêter ses 4 ans (lire article), annonçant une véritable révolution dans le secteur de la construction, il semble que la magie n’opère plus, en tout cas chez les artisans du bâtiment. C’est le constat que fait CER France, réseau associatif de conseil et d’expertise comptable, dans son enquête « Les artisans du bâtiment et l’éco-construction ».

    Ainsi, ce nouveau sondage – réalisé avec l’institut Ipsos – met en lumière le recul de l’engouement des artisans du bâtiment face aux mesures annoncées par le Grenelle, lancé en 2007. Alors qu’ils étaient 42% en 2010 à estimer qu’il s’agissait d’une opportunité pour leur activité, ils ne sont plus que 35% à le penser en 2011. Parmi ces opportunités qui auraient pu relancer la dynamique de la construction, on notera les chantiers « éco-construction » qui peinent toujours à se généraliser. A ce titre, 39% des entreprises déclarent en réaliser, un chiffre stable par rapport à l’année dernière, et qui varie selon les régions. C’est dans le Nord-Ouest que près de la moitié des artisans (44%) effectuent ce type de chantier. Cinquante-sept pour cent des artisans estiment que c’est la faible demande de la part des acheteurs qui est le premier frein à la réalisation d’éco-construction, suivie par le manque de formation et d’accompagnement (24%), la difficulté à obtenir des aides financières (23%), la nécessité d’investir dans de nouveaux équipements (21%) et l’insuffisance des effectifs de l’entreprise (14%).

    Certitudes et inquiétudes
    De même, alors qu’ils étaient 70%, en 2010, à considérer que le développement durable était une préoccupation importante, voire primordiale dans leur activité professionnelle, ce chiffre recule de 10% cette année. Cependant, les artisans restent sensibles aux problématiques telles que le tri sélectif (83%), l’utilisation de produits de constructions bénéficiant d’un label écologique (50%) ou encore l’utilisation de fournitures de bureau issues du recyclage (49%). Et à propos de label, les artisans n’affichent toujours pas une réelle volonté d’obtenir des labels ou des certifications qualité environnemental : seuls 5% déclarent que leur entreprise en bénéficie. Et c’est Qualisol qui est le label le plus répandu (38%).

    Si les sirènes du Grenelle n’ont pas encore totalement séduit, c’est peut-être que les artisans ont d’autres inquiétudes, comme celle qui concerne une possible hausse de la TVA. Au moment de l’enquête – et avant les dernières déclarations du Président de la République – 85% des artisans considéraient qu’une hausse de la TVA à 5.5% aurait un impact négatif sur leur activité et qu’elle pourrait même entraîner une suppression d’emplois pour 49% d’entre eux. En attendant une décision nette et précise quant au sort de cette TVA, les artisans interrogés ont vu leur activité stagner depuis l’an dernier et estiment qu’il en sera de même pour 2012.

      La date/heure actuelle est Mar 22 Jan 2019 - 21:44