Licence MIE

Forum de l'association des étudiants et anciens de la licence pro MIE de Montpellier


    Solaire : le français Photowatt dépose le bilan 8 nov 2011

    Partagez
    avatar
    JPMONNY

    Messages : 181
    Localisation : SETE 34

    Solaire : le français Photowatt dépose le bilan 8 nov 2011

    Message  JPMONNY le Mar 8 Nov 2011 - 8:50

    Solaire : le français Photowatt dépose le bilan

    Le fabricant français de panneaux photovoltaïques Photowatt a annoncé vendredi 4 novembre avoir déposé le bilan et demandé au tribunal de commerce de Vienne (Isère) son placement en redressement judiciaire. Dans un communiqué, Photowatt explique qu'il est "confronté à une surproduction mondiale impactant les prix et à un resserrement de ses marchés en France" alors que le gouvernement avait décidé en décembre dernier un moratoire sur le dispositif de soutien au photovoltaïque. Le groupe "doit faire face à une concurrence par les prix venue d'Asie où les fabricants produisent dans des usines de capacités au moins dix fois supérieures et bénéficient de fortes économies d'échelle", souligne-t-il.


    Un plan social depuis début 2011

    442 emplois seraient menacés sur le site du groupe à Bourgoin-Jallieu (Isère). Le groupe, filiale du canadien ATS, avait déjà annoncé en janvier un plan social. Photowatt avait également annoncé le 26 octobre un projet de chômage partiel de deux mois afin de réduire ses stocks en diminuant sa production de moitié. Ces mesures de chômage partiel "resteraient en vigueur pendant la période d'observation" de la procédure de redressement, a précisé le groupe.

    Le tribunal pourrait se prononcer cette semaine. "Un administrateur judiciaire serait nommé et assisterait la direction de l'entreprise'', indique Photowatt. De son côté, la maison mère ATS a justifié dans un communiqué ce choix de redressement judiciaire par l'échec des discussions concernant la vente de Photowatt France et le contexte économique détérioré qui l'oblige à "prendre des mesures vers un dépôt de bilan". La direction a déclaré son intention de vendre le bâtiment de Bourgoin-Jallieu, ce qui permettrait "de compenser les pertes liées à la procédure de faillite".

    Cette décision a suscité la colère des salariés alors qu'aucun licenciement n'aurait été prévu ''jusqu'à la fin mars au minimum'', selon Philippe Miklou, délégué syndical FO de l'entreprise à l'AFP. ''C'est une décision brutale qui nous met en colère, on est écoeurés (…) Nous attendons que le gouvernement français tienne ses promesses, en créant une vraie filière française du photovoltaïque. Il avait lancé une grande idée, misé sur le photovoltaïque, et puis plus rien", a déclaré à Reuters Martine Rey, déléguée CFDT.

      La date/heure actuelle est Sam 17 Nov 2018 - 18:54